800 tours CNC par an : la création de Neoprec nous rapproche du but...

2021-03-12

Neoprec sera le troisième site d’usinage de CMZ et si la pandémie le permet, il deviendra opérationnel au deuxième semestre de l’année 2021. Grâce à un investissement de 17 millions d’euros, le projet du nouveau site de production permettra au groupe d’atteindre ses objectifs et de fabriquer 800 tours à commande numérique par an. Les travaux vont bon train et la mise en service impliquera un bond en avant en matière de capacité de production pour l’entreprise.

Neoprec, nouveau site d’usinage

L’usine Neoprec, située à Mallabia, se consacrera à l’usinage des pièces de petites et moyennes dimensions qui entrent dans la composition des tours numériques de CMZ. 10 des 17 millions investis ont été destinés à l’achat de machines et d’installations à la pointe de la technologie. L’usine, de 8 000 m2 est construite sur une parcelle de 12 000 m2. La phase de construction de l’usine est maintenant terminée et l’heure est au montage des installations et des machines.

En matière d’équipements, le site disposera d’un système de stockage automatisé, capable de traiter 1 752 palettes. Comme nous vous l’avions soufflé, Neoprec comptera 8 centres d’usinage horizontaux alignés sur deux FMS (Système de Fabrication Flexible). La salle de métrologie sera dotée de 3 machines de mesure tridimensionnelle et de contrôle de la température de 0,1 degré. La variation maximale de la température à l’intérieur du bâtiment pendant 24 heures sera d’un degré maximum.

L’équipe du service informatique de CMZ planche actuellement sur le développement du logiciel qui pilotera avec efficacité l’automatisation des machines pour que l’usine produire sans intervention humaine, pendant au moins 48 heures.

Plan d’investissements de CMZ

La stratégie d’investissements de l’entreprise suit sa feuille de route qui vise une facturation annuelle de 100 millions d’euros pour 2023. Neoprec s’inscrit ainsi dans la lignée des grands défis relevés jusqu’à présent, tels que Seuner, la deuxième usine de montage de tours numériques fondée en 2016 et qui travaille déjà à 70 % de sa capacité, ou le récent transfert et agrandissement de Cafisur, l’entreprise de tolerie industrielle du groupe.

Fidèle à la tendance de miser sur la croissance soutenue au travers d’investissements stratégiques, nous commencerons très prochainement les travaux d’agrandissement de Precitor, qui aux côtés de Mecaninor et de Neoprec, forme le groupe de sites d’usinage de la compagnie. Ses installations occupent actuellement 970 m2 à Elorrio. Le nouveau bâtiment multipliera son espace par trois et permettra d’augmenter considérablement ses capacités de production. Ce site de production se consacrera au tournage et à la rectification cylindrique tandis que Neoprec se spécialisera dans l’usinage de pièces de petites et moyennes dimensions, en laissant les plus grandes à Mecaninor.

L’augmentation des moyens et des ressources de production de CMZ impliquera un point d’inflexion clé pour la capacité de fabrication actuelle, de 550 tours à commande numérique par an. Des décisions comme la création de Neoprec, le transfert de Cafisur ou l’agrandissement nécessaire de Precitor sont les paris de l’entreprise ; elle applique ainsi avec détermination un plan stratégique qui prend forme peu à peu.